Projet Barga

C’est à Barga, commune du Yatenga, au nord de Ouahigouya en zone sahélienne, que le projet est implanté. En saison sèche, les sols sont durs comme du béton, avec une érosion éolienne importante, en saison des pluies des précipitations violentes, 600 mm en 4 mois, provoquent une forte érosion pluviale. Si on y ajoute la divagation du bétail, cela explique que ce milieu très dur rend l’agriculture vulnérable et les conditions de vie, précaires poussant les gens à l’exode.

 

Moyens mis en œuvre

La mise en place d’un périmètre bocager et de sa ferme pilote permettent d’attaquer le mal à la racine. Avec la participation des villageois, convaincus de la pertinence du projet, un terrain de 100 hectares (équivaut à 100 terrains de football) sera aménagé de façon à :

  • agir comme coupe-vent et limiter l’effet de l’érosion éolienne
  • récupérer l’eau de pluie et favoriser son infiltration dans le sous-sol, empêchant l’érosion pluviale
  • se protéger de la divagation du bétail
  • lutter contre le feu
  • mettre en place les bonnes pratiques agricoles (zaï, rotation des cultures, pâturage contrôlé, compostage, fenaison).

La ferme pilote, quant à elle, est un centre de perfectionnement du savoir-faire local et permet aux jeunes comme aux adultes de se former sur place, offrant aux bénéficiaires la possibilité de produire mieux et davantage.

 

Organisation et conduite du projet

Pour mener ce projet nous collaborons avec Terre Verte, ONG implantée au Burkina Faso depuis 1989, qui a déjà 900 hectares de terres restaurées à son actif, dans 3 autres fermes pilotes, permettant à environ 4’000 personnes de vivre de leurs terres.

Les bénéficiaires sont regroupés au sein de l’association Weofinti, constituée par 13 villages qui ont exprimé leur envie d’aménager un périmètre bocager sur leur territoire. Les villageois participent à la construction des bâtiments et à la mise en place du périmètre bocager.

Paysans solidaires met des fonds à disposition et participe activement au suivi et à l’évaluation de l’avancement du projet, grâce notamment à son représentant burkinabé qui accompagne la population dans cette démarche. Elle a le soutien de la FEDEVACO qui apporte une part du financement du projet et contrôle les rapports et décomptes financiers et opérationnels.

Paysans solidaires et Terre Verte partagent la conviction que ce projet améliorera les conditions de vie des populations concernées et qu’il sera durable, faisant des familles paysannes burkinabés les moteurs de leur développement.

BUT

Sauvegarder l’environnement et permettre une agriculture qui fasse vivre les familles paysannes, éradiquant ainsi les causes des crises alimentaires, est un enjeu majeur qui nous tient à cœur. Cela passe par la réhabilitation des sols dégradés et nous nous sommes fixé comme objectif de reverdir 100 hectares de terre semi-désertique. En étroite collaboration depuis 2013 avec l’ONG Terre Verte, nous passons du rêve à la réalité en concrétisant un projet d’envergure qui intègre la sauvegarde de l’environnement et la productivité dans l’agriculture sahélienne. C’est en unissant nos forces que nous pourrons redonner vie au Sahel et de l’espoir à ses habitants dans leur lutte contre la désertification.

Assurer l’autonomie alimentaire de la commune de Barga, au nord du Burkina Faso en créant une ferme pilote et un périmètre d’aménagement bocager pour toute famille acquise à ce modèle

LOCALISATION

Le Burkina Faso « Pays des hommes intègres », aussi appelé Burkina, est un pays d’Afrique de l’Ouest sans accès à la mer. Il est entouré par : le Mali au nord et à l’ouest, le Niger à l’est, le Bénin au sud-est, le Togo et le  Ghana au sud et la Côte d’Ivoire au sud-ouest.

La capitale Ouagadougou est située au centre du pays. Le Burkina Faso est membre de l’Union Africaine (UA), de la Communauté économique de Etats de l’Afrique de l’Ouest(CEDEAO) et l’Organisation pour l’harmonisation en Afrique du droit des Affaires (OHADA). C’est l’un des dix pays les moins développés du monde, avec un indice de développement humain de 0,402 en 20155.

Barga se situe au nord du Burkina, à quelques kilomètres de Ouahigouya, proche de la frontière avec le Mali.


NOS PARTENAIRES

Association Weofinti

Redonner vie à la brousse en langue mooré (weogo) et fulfuldé (finti)

Association inter-villages de 13 villages de la commune de Barga dans la province du Yatenga au nord  du Burkina adhérente au concept du périmètre bocager et  réalisatrice de la ferme pilote avec la collaboration de Terre Verte et la participation financière de Paysans-Solidaires de la région morgienne en Suisse.

( BARGA-MOSSI, BARGA-PEULH, DANO, DERHOGO, DINGUIRI, GORONGA, KERGA,
KOUBITHIOU, KOUBI-TODIAM, PABIO, RAMDOLLA-MOSSI, SABOUNA, TEBELA.)


Ferme Pilote de Barga (FPB)

Ferme-école appartenant à l’association Weofinti gérée avec l’aide de l’association Terre Verte et le soutien de Paysans-Solidaires

Directeur : Sosthène NIKIEMA

Adresse : 01BP10, Ouahigouya 01

barga.awb@eauterreverdure.org


Terre Verte

L’ONG TERRE VERTE intervient au Burkina Faso depuis 1989. Elle mène un programme agro-environnemental visant à lutter contre la désertification et à sécuriser la production agricole. Afin d’y parvenir un système de périmètres bocagers (wégoubri en langue mooré) a été réalisé. Ce nouveau concept  d’aménagement rural a été mis au point à la Ferme pilote de Guiè, au nord de Ouagadougou,  élaboré par Henri Girard, un agriculteur français dans les années 90 et maintenant repris dans d’autres fermes pilotes burkinabè (Filly, Goëma et Barga)

eauterreverdure.org


Fedevaco

Faîtière de plus de 50 organisations actives dans la coopération au développement, la Fedevaco met depuis 30 ans son expertise et son savoir-faire au service des collectivités publiques. Garante de l’utilisation optimale et transparente des fonds publics, la Fedevaco agit à l’interface des pouvoirs publics, de ses organisations membres et de leurs partenaires au Sud. La Confédération, l’Etat de Vaud ainsi que 50 communes vaudoises ont noué un partenariat avec la Fedevaco.

Mission et valeurs

Fondée en 1989 à l’initiative d’une vingtaine d’organisations vaudoises, la Fedevaco a pour mission de:

  • Favoriser, dans les pays du Sud et de l’Est, un développement fondé sur la justice, la solidarité, la dignité humaine et le respect de l’environnement;
  • Regrouper à l’échelon cantonal les organisations actives dans la coopération au développement;
  • Augmenter l’aide publique au développement;
  • Promouvoir la qualité des projets de ses organisations financés par les collectivités publiques;
  • Informer les élues et les élus ainsi que le public vaudois des enjeux Nord-Sud
www.fedevaco.ch